Malgré une appellation qui peut porter à confusion, les croûtes de lait chez les bébés n’ont aucun rapport avec son alimentation. On les appellerait de la sorte du fait de leur couleur qui ressemble à celle du lait qui a brûlé. Autrement appelées dermite séborrhéique, notamment par le corps médical, les croûtes de lait suscitent souvent des inquiétudes chez les jeunes parents.

Ce phénomène touche un grand nombre de nourrissons et survient en général avant l’âge de 8 mois (souvent quelques semaines après la naissance). Il est tout à fait bénin, mais peut être relativement inesthétique et certains bébés peuvent sentir une gêne et se gratter en conséquence. C’est pourquoi de nombreux parents recherchent des traitements naturels afin de d’éliminer les croûtes de lait du cuir chevelu de bébé.

Croûtes de lait : pourquoi apparaissent-elles ?

Les croûtes de lait sont très fréquentes chez les nouveau-nés et ne devraient pas susciter l’inquiétude des parents outre mesure, car il s’agit bel et bien d’un phénomène temporaire et sans gravité. Les causes des croûtes de lait chez le bébé sont dues à une hypersécrétion sébacée liée au déferlement hormonal qui suit la naissance. L’excès de sébum peut engendrer la formation de plaques blanches ou jaunâtres sur le cuir chevelu et/ou les sourcils du bébé, le front qui ne gênent en aucun cas l’enfant. Ces squames sont en réalité composées de peaux mortes agglomérées par le sébum en excès et la sueur de bébé. Même si celles-ci ne sont pas graves, il faut toutefois veiller à ce qu’elles ne s’infectent pas. Si leur couleur vire au rouge, si elles suintent ou bien si elles dégagent une mauvaise odeur, il faudra alors demander conseil auprès d’un médecin qui prescrira un traitement adapté. Lorsque le bébé grandit, le taux hormonal diminue aux cours des semaines et des mois. Les plaques disparaissent peu à peu.

Prévention et traitement

Avant même leur apparition, quelques réflexes peuvent contribuer à prévenir les croûtes de lait. Tout d’abord, il convient de choisir avec précaution le shampoing utilisé pour son nourrisson. La peau très sensible des bébés réagit instantanément en cas d’agression. C’est pourquoi il est impératif de laver les cheveux du nouveau-né avec un produit spécial non agressif. Le brossage des cheveux à l’aide d’une brosse douce après le shampoing peut également aider à retarder l’apparition des croûtes de lait.

Toutefois, si quelques croûtes de lait sont déjà apparues sur la tête du bébé, il existe des traitements naturels afin de les faire disparaître. Leur efficacité varie d’un bébé à l’autre, ainsi il sera peut-être nécessaire de tester plusieurs méthodes avant d’arriver à s’en débarrasser définitivement. Dans tous les cas, il ne faut absolument pas gratter les croûtes avec l’ongle ou avec un peigne pour essayer de les décoller. La seule conséquence serait de risquer de provoquer une infection. Seules les squames qui se décollent déjà pourront être enlevées sans danger.

Soigner les croûtes de lait du bébé commence par maintenir une bonne hygiène de la tête de l’enfant en lui faisant un shampoing quotidien avec un produit doux et si possible surgras. Après un rinçage et un séchage méticuleux, certaines croûtes de lait partiront au brossage. Le Gel Douche de Skinhaptics, naturel, sans allergène, est doux. Grâce aux huiles de coton et de prune bio, il hydrate également la peau et le cuir chevelu.

Afin de faire disparaître les squames qui ne partent pas suite au shampoing et brossage, l’application de corps gras de manière régulière aidera à les faire ramollir puis à les retirer. Un massage des zones affectées à l’aide d’une huile de massage adaptée pour les tout-petits permettra d’hydrater les croûtes en douceur (comme l’huile de massage Skinhaptics, naturelle, aux huiles hydratantes de coton et de prune bio). Par la suite, un shampoing et un brossage délicats élimineront davantage de squames.

D’autres corps gras totalement naturels tels que le liniment, par exemple, peuvent être également utilisés pour des massages du cuir chevelu. En effet, le liniment est extrêmement riche puisqu’il est composé d’huile d’olive et d’eau de chaux. Le lait maternel est également utilisé par certaines femmes afin de soigner les croûtes de lait de leur bébé, notamment le lait de fin de tétée qui est beaucoup plus gras.

Enfin, certaines plantes dont la calendula, sous forme de crème, ou la camomille, en hydrolat, solution aqueuse moins concentrée en principes actifs que l’huile essentielle, ont des propriétés apaisantes et même régénératrices en ce qui concerne la calendula.

L’ensemble de ces traitements naturels pour soigner les croûtes de lait ne dispensent bien évidemment pas de consulter un professionnel de la santé si les squames changent d’apparence, si elles s’étendent à d’autres parties du corps (les mains, parties génitales…) ou bien si elles ne disparaissent pas après 15 jours de shampoings et brossages doux et réguliers et de traitements naturels.