Livraison offerte en France Métropolitaine

L’érythème fessier chez les bébés, comment le prévenir et le soigner ?

31 mai 2022 | Magazine Santé

L’érythème fessier, qu’est-ce c’est ?

L’érythème fessier est une forme courante d’inflammation de la peau qui se manifeste chez les bébés par des fesses rouges et irritées.

Cette dermatite, qui peut être localisée sur les fesses, organes génitaux et intérieur des cuisses, est très courante chez les enfants de moins de 2 ans et est souvent liée à l’humidité des couches ou à leurs changements peu fréquents, mais aussi à la sensibilité de la peau de votre enfant ou au moment de la poussée dentaire.

L’érythème fessier peut alarmer les parents et ennuyer les bébés. Il se résorbe habituellement avec des traitements simples à la maison, comme avec un changement plus fréquent des couches, de la pommade ou de l’huile sèche et une bonne hygiène avec un nettoyant adapté.

Il peut également à de plus rares occasions entraîner des infections bactériennes secondaires et nécessiter un traitement médical, raison pour laquelle vous ne devez pas rester sans réagir devant un érythème fessier du nourrisson. Si votre bébé développe un érythème fessier, vous devez savoir comment le traiter. Lisez la suite pour en savoir plus sur ses causes, ses symptômes, son diagnostic, son traitement et ses méthodes de prévention.

 

Comment se forme l’érythème fessier ?

La principale raison pour laquelle votre bébé développe un érythème fessier est qu’il passe trop de temps avec une couche. Ces couches créent un environnement propice aux bactéries, entre l’humidité naturelle dégagée par la peau de votre bébé, mais surtout les selles et les urines. Si votre bébé a une peau fragile ou atopique, il risque d’avoir plusieurs épisodes d’érythèmes fessiers, et vous devrez être très vigilantes au quotidien à ne pas laisser des rougeurs sur sa peau sans réagir. Il s’agit au départ de petits changements de couleurs avec l’apparition de petits boutons, d’une peau légèrement plus chaude et moins douce. Vous verrez rapidement au moment du changement des couches si votre nourrisson/bébé se plaint. Il reste rare qu’un érythème fessier puisse provoquer une infection, si vous vous y prenez à temps.

 

Les Symptômes de l’érythème fessier

Vous remarquerez peut-être que votre bébé semble plus mal à l’aise que d’habitude, surtout pendant les changements de couches. Un bébé qui a un érythème fessier s’agite ou pleure souvent lorsqu’on lave ou qu’on touche la zone de la couche.

La plupart des bébés atteints d’érythème fessier ont une peau rouge, gonflée et sensible au toucher. Cela peut se produire rapidement ou lentement, en fonction de la cause de l’érythème. Vous devez prêter attention à certaines lésions de la peau de cette zone sensible de votre bébé.

Taches rouge clair, roses ou brunâtres sur les fesses de votre bébé. Il peut s’agir des premiers signes d’un érythème fessier, alors parlez-en à votre médecin si vous n’êtes pas sûre de ce qui se passe.

 

Érythème fessier : Quand faut-il consulter un médecin ?

Si la peau de votre bébé est toujours irritée, très rouge avec parfois des petits saignements après quelques jours de traitement à domicile, parlez-en à votre pédiatre. Il est possible qu’il vous prescrive un produit délivré sur ordonnance pour traiter l’érythème fessier.

La plupart des érythèmes fessiers guérissent d’eux-mêmes en quelques jours, mais s’ils persistent pendant plus d’une semaine, il est préférable de consulter un médecin. Certains signes peuvent indiquer une affection plus grave et nécessiter une attention médicale immédiate. Contactez immédiatement votre médecin si votre bébé a de la fièvre, s’il présente une éruption cutanée rouge et douloureuse, des bosses remplies de pus ou une irritation persistante, une douleur ou une rougeur prolongée qui ne disparaît pas au bout de quelques jours.

L’érythème fessier peut être un problème très frustrant à gérer, car votre nourrisson n’a pas les moyens de vous dire ni où ni combien il a mal. Ce sera à vous de comprendre dans son comportement, ses pleurs, son irritabilité, qu’il souffre, et donc à vous de surveiller ces signes et de consulter rapidement un médecin. A chaque changement de couches, observez les changements de teintes et les irritations de sa peau.

 

Les causes de l’érythème fessier

Érythème fessier : Irritation par les selles et l’urine

L’exposition prolongée à l’urine ou aux selles peut irriter la peau sensible. Votre bébé peut être plus sujet à l’érythème fessier s’il a fréquemment des selles ou de la diarrhée parce que les selles sont plus irritantes que l’urine.

Érythème fessier : irritation couche bébé

Des couches ou des vêtements serrés qui frottent contre la peau peuvent provoquer une éruption cutanée. Cette éruption cutanée associée aux urines et aux selles en contact direct avec la peau a toutes les chances de déclarer un érythème fessier, raison pour laquelle l’érythème fessier est si fréquent chez les nourrissons.

Érythème fessier : Irritation causée par un nouveau produit

La peau de votre bébé peut réagir aux lingettes, à une nouvelle marque de couches jetables ou à un détergent, un agent de blanchiment ou un assouplissant utilisé pour laver les vêtements ou les couches. Si votre bébé a une peau sensible où si vous sentez qu’il a les fesses irritées, choisissez toujours des solutions naturelles, bio et hypoallergéniques pour nettoyer sa peau.

Érythème fessier : Introduction de nouveaux aliments

Lorsque les bébés commencent à manger des aliments solides, le contenu de leurs selles change également. Vous devez surveiller ses selles et comprendre quel aliment les rend plus ou moins liquides. Cela peut varier d’un bébé à un autre, et si un aliment donne de la diarrhée ou des selles trop molles à votre bébé, vous devez rester vigilante, car c’est une des causes aggravantes de l’érythème fessier. Il est par ailleurs important de savoir que si votre bébé est allaité au sein, il peut développer des rougeurs en réaction à un aliment que vous avez mangé.

Érythème fessier et peaux sensibles

Les bébés ayant des problèmes de peau, comme la dermatite atopique ou de l’eczéma, peuvent être plus susceptibles de développer un érythème fessier. Cependant, la peau irritée lors d’un eczéma affecte généralement d’autres zones que celle de la couche. Une peau irritée par un eczéma est déjà fragilisée, vous devez donc rester particulièrement attentive.

Utilisation d’antibiotiques et apparition d’un érythème fessier

Les antibiotiques tuent les bactéries, qu’elles soient bonnes ou mauvaises et cela peut entraîner une inflammation de la peau.

L’utilisation d’antibiotiques augmentant parfois le risque de diarrhée, il est possible que la peau de votre bébé soit irritée à la suite de la prise de ces médicaments.

De plus, les bébés nourris au sein dont la mère prend des antibiotiques courent également un risque accru d’érythème fessier.

Une poussée dentaire peut causer un érythème fessier

Aussi incroyable que cela puisse paraître, une poussée dentaire peut entrainer un érythème fessier. Vous vous dites que cela n’est pas possible, comment une apparition de dents peut-elle avoir une incidence avec des fesses de bébé irritées ? Simplement parce que les poussées dentaires sont souvent associées à des poussées de fièvre et que les poussées de fièvre entrainent souvent chez les bébés des diarrhées, et comme nous l’avons vu plus haut, les diarrhées sont l’une des principales causes de l’érythème fessier.

 

La Prévention de l’érythème fessier

La meilleure façon de prévenir l’érythème fessier est de garder la zone de la couche propre et sèche. Voici quelques astuces simples peuvent vous aider à réduire le risque sur la peau de votre bébé.

Changez souvent de couche pour minimiser les érythèmes fessiers

Enlevez rapidement les couches mouillées ou sales.

Rincez les fesses de votre bébé à l’eau tiède à chaque changement de couche.

Des tampons d’ouate et des lingettes pour bébé peuvent aider à nettoyer la peau, mais en douceur.

Pensez à bien sécher les fesses et les plis de la peau de votre bébé avant de replacer une couche. Un milieu humide est très propice à l’érythème fessier at à l’apparition de bactéries.

Il n’est pas recommandé d’utiliser des lingettes avec de l’alcool ou du parfum, préférez plutôt le gel douche sans allergènes Skinhaptics adapté aux peaux fragiles.

Tapotez doucement la peau avec une serviette propre ou laissez-la sécher à l’air. Ne frottez pas les fesses de votre bébé, car cela peut irriter davantage la peau.

Érythème fessier : Ne serrez pas trop les couches

Les couches serrées empêchent l’air de circuler autour de la couche, ce qui crée un environnement humide favorable à l’érythème fessier. Les couches serrées peuvent aussi causer des irritations à la taille ou aux cuisses. Enfin, des couches serrées augmentent les risques de frottements qui fragilisent la peau et donc les risques d’érythème fessier.

Laissez les fesses de votre bébé à l’air libre sans couche pour éviter un érythème fessier

Si possible, laissez votre bébé quelques heures tous les jours sans couche. Exposer la peau à l’air est une façon naturelle et douce de la laisser sécher. Pour éviter les accidents, vous pouvez étendre votre bébé sur une grande serviette et jouer avec lui pendant qu’il ou elle a les fesses nues. Assurez-vous que la serviette n’a pas été lavée avec un agent agressif, et que la lessive est adaptée à la peau de votre bébé.

 

Érythème fessier : Appliquez de la pommade régulièrement

Si votre bébé a souvent des éruptions cutanées, appliquez une huile sèche ou une huile de massage à chaque changement de couche pour prévenir l’irritation cutanée.

L’huile sèche ou de massage peut être appliquée notamment en prévention d’un érythème fessier. Elle fera comme une barrière entre la peau du bébé et les selles ou les urines. Ne pas appliquer l’huile sur une peau qui a des petits saignements.

La gamme Skinhaptics est spécialement adaptée et développée pour la peau des bébés dès la naissance. C’est une gamme cosmétique pour les bébés et les enfants.

Également, après avoir changé les couches, lavez-vous bien les mains afin de prévenir la propagation de bactéries.

Dans le passé, il était courant d’utiliser des poudres, comme la fécule de maïs ou le talc, pour protéger la peau du bébé et absorber l’humidité excessive. Les médecins ne le recommandent plus. La poudre inhalée peut irriter les poumons d’un bébé.

Fesse rouge bébé :  notre infographie

fesse rouge bebe infographie

Conclusion sur les fesses rouges de bébé

Vous voilà informés et mieux préparés face au “syndrome des fesses rouges” ! N’hésitez pas à en parler à votre médecin de famille si les symptômes persistent.

Enfin une petite vidéo pour soulager les fesses de bébé en cas d’érythème fessier.