L’arrivée d’un nouveau-né est généralement accueillie avec joie et célébration. Cependant, la réalité est parfois bien différente pour certaines personnes. Certaines mères peuvent souffrir de dépression après l’accouchement. Les causes de cette dépression postpartum (ou baby blues) sont nombreuses et variées et leurs traitements aussi. La massothérapie est l’un des traitements les plus couramment utilisés, car elle est reconnue pour améliorer l’humeur, induire la relaxation et soulager la douleur.

Qu’est-ce que la dépression postnatale ?

On estime qu’1 femme sur 7 commencera à souffrir de dépression post-partum peu après l’accouchement. (source  : pacificcollege.edu)  Il s’agit d’une affection grave qui doit être traitée avec prudence. Bien que cela puisse arriver à n’importe qui, certaines personnes sont plus susceptibles d’en être atteintes que d’autres. Parmi les facteurs de risques identifiés, les femmes ayant déjà vécu une première dépression sont susceptibles de la revivre lors de leur prochaine grossesse. Des études ont révélé que le taux de récidive atteignait 70%. Les causes doivent être identifiées et résolues pour éviter que cela ne se reproduise.

La recherche montre qu’environ 20 % des femmes peuvent souffrir d’un certain niveau de dépression ou de troubles anxieux pendant ou après leur grossesse. La gravité varie d’une personne à l’autre. C’est un problème, parce qu’il peut nuire aux femmes, aux nourrissons et au reste de la famille. Cela pourrait aussi nuire à la capacité de la mère et de l’enfant de créer des liens au cours de cette période cruciale. Les mères peuvent ne pas être en mesure de s’occuper de leur nouveau-né aussi bien qu’elles le devraient. La santé mentale et émotionnelle de l’enfant pourrait être compromise.

Symptômes de la dépression post-partum

La dépression post-partum est essentiellement due aux changements hormonaux après la naissance et qui persistent plusieurs semaines chez certaines femmes.

Cette condition s’accompagne de plusieurs symptômes perceptibles : tristesse, mélancolie, désintérêt pour les choses habituellement accueillies positivement, fatigue, maux de tête, sentiment de désespoir et de culpabilité, sommeil difficile. Elles émergent habituellement dans les quatre semaines suivant l’accouchement. Consultez immédiatement un médecin si vous soupçonnez un risque. Les médecins diagnostiqueront le patient et élaboreront un plan d’action approprié. Rappelez-vous que chaque cas est différent et que chaque personne réagira différemment aux différents traitements. Certains patients peuvent en rejeter un et en accueillir un autre. Il est essentiel d’adopter la bonne approche pour chaque situation unique.

Les bénéfices du massage post natal sur la dépression postpartum

 Le massage peut aider à soulager l’inconfort physique. Il est reconnu pour avoir un effet calmant tout en soulageant les douleurs corporelles et en favorisant la circulation sanguine. Plusieurs essais cliniques ont également confirmé qu’un massage constant peut aider à atténuer les effets de la dépression.

Un massage post-partum est aussi important qu’un massage pendant la grossesse. Les massages sont connus depuis des années pour avoir des effets bénéfiques sur la mère. L’un des principaux avantages d’un massage est son impact positif sur la santé de la mère.

Skinhaptics dispense des formations au massage postnatal certifiantes qui peuvent être subventionnées dans le cadre de la formation continue.

Les techniques de massage classiques ne peuvent s’appliquer aux femmes qui viennent d’accoucher dont les problématiques sont bien spécifiques tel que le baby blues.

3 avantages d’un massage post-partum pour les femmes

1. Aide à réduire le stress et à se détendre

Un massage est un excellent moyen de détendre les muscles, ce qui aide à augmenter la circulation sanguine. Lorsque la mère est détendue, elle aide à réduire les hormones du stress, ce qui soulage l’anxiété. Certains préfèrent un massage en profondeur pour travailler les nœuds, tandis que d’autres préfèrent un massage léger pour se faire dorloter.

2. Le massage post naissance aide à soulager la douleur

Après neuf mois de grossesse, les courbatures sont assez fréquentes. En outre, la responsabilité supplémentaire de porter le bébé peut entraîner des douleurs au dos, aux épaules et aux bras. Un massage peut aider à la relaxation des muscles dans ces zones et soulager la douleur. Mieux encore, il n’est pas nécessaire de prendre de médicaments, ce qui peut avoir des effets négatifs sur l’enfant. Si la mère éprouve des douleurs chroniques, il est recommandé qu’elle assiste à plusieurs séances pour soulager la douleur.

3. Le massage post natal aide à réduire les œdèmes

Après la grossesse, une accumulation de liquides corporels dans les bras et les jambes est assez fréquente. Après la grossesse, le volume du corps augmente d’environ 50 %. Le massage aide à drainer la plupart des liquides qui s’y accumulent. Les œdèmes sont souvent aggravés par les changements hormonaux dans le corps. En se faisant masser, cela aide à réguler les hormones dans le corps, ce qui soulage les œdèmes.

Le massage est l’un des plus anciens traitements au monde. Il agit en stimulant la circulation et en relaxant les muscles. De plus, un massage peut aider à améliorer la santé de la mère en l’aidant à mieux prendre soin de son enfant.

Renseignez-vous dès aujourd’hui sur nos prochaines formations de massage postnatal.

Où se pratique le massage postnatal ?

Certaines sages-femmes commencent à se former au massage postnatal et à le proposer à leurs patientes. Elles sont souvent les premières, ainsi que les accompagnantes à la naissance ou doulas, à pouvoir déceler des dépressions postpartum.

Les spa managers, les praticiennes en massage peuvent également proposer le massage postnatal à leurs clientes (en spas ou instituts de beauté). Souvent ces professionnels du bien-être ont aussi suivi leurs clientes en massage prénatal.