La pratique du yoga avec son nouveau-né dans les semaines et mois suivant l’accouchement se développe rapidement de nos jours. En effet, grand nombre de jeunes mamans voient en cette activité partagée avec leur enfant un vrai moment de bonheur qui permet de renforcer le lien parent/enfant et qui apporte beaucoup d’autres bienfaits que nous allons évoquer par la suite.

Le yoga postnatal peut être pratiqué rapidement après la sortie de la maternité avant même ou bien en complément d’une rééducation du périnée ou des abdominaux. Les exercices pratiqués vont insister sur la respiration et favoriser le contact entre la mère et son bébé et peuvent être réalisés avec un bébé jusqu’à l’âge de 2 ans environ (en fonction du poids de l’enfant).

Les bienfaits pour l’enfant

Le moment de la naissance est pour le nouveau-né un véritable bouleversement, tout autant que pour les parents. Le contact permanent qu’il entretenait avec sa mère va se distendre légèrement par le simple fait qu’il ne se trouve plus dans son ventre et cela peut engendrer un sentiment d’insécurité chez le bébé. Bien entendu, le toucher peau à peau, l’allaitement, le massage bébé, les câlins sont autant de moyens de rassurer son enfant et d’atténuer au maximum les angoisses que peut avoir un nourrisson.

Le yoga pour bébé pratiqué dans un cadre professionnel et bienveillant va également être une occasion pour l’enfant de partager un moment de bien-être avec sa maman ce qui lui permettra de tisser le lien parent/enfant  au cours de ses premiers mois de vie. Par ailleurs, un nouveau-né à qui on fait pratiquer le yoga est en règle générale plus serein et moins agité. En conséquence, on notera également dans de nombreux cas, une amélioration de l’endormissement et du sommeil ainsi qu’une digestion plus facile.

En ce qui concerne l’apprentissage de la mobilité et le développement corporel chez l’enfant, le yoga pour bébé va permettre une meilleure appréhension et conscience de son corps et de ses limites. Les exercices d’équilibre pratiqués avec la maman sont l’occasion de développer conjointement des compétences et une habilité qui seront utiles lors de l’évolution de la position allongée à assise puis à la position debout et enfin à la marche.

Les bienfaits pour la maman

Tout d’abord, il est important de souligner que le fait de pratiquer une activité en commun avec son jeune enfant le plus tôt possible va constituer un élément crucial dans la construction d’un lien solide et étroit entre la maman et le bébé. L’emploi du temps d’une nouvelle maman est la plupart du temps bouleversé et très chargé. Il est néanmoins recommandé, afin de vivre les premiers mois de vie de son bébé de la manière la plus sereine possible, de consacrer des moments privilégiés à la relaxation. Ces moments de bien-être sont une clé essentielle pour prévenir au maximum le baby blues qui peut survenir quelques semaines ou bien quelques mois après l’accouchement.

Par ailleurs, à la suite d’une grossesse et d’un accouchement, certaines femmes ressentent des modifications physiques importantes qui peuvent conduire à un réel mal être. Le bassin et le périnée ont en effet été grandement sollicités durant l’accouchement. Quant aux douleurs au dos, si celles-ci étaient déjà présentes pendant la grossesse, il est possible qu’elles s’intensifient après l’arrivée du bébé. L’allaitement, extrêmement bénéfique pour le bébé, peut parfois causer quelques désagréments à la maman notamment si la position d’allaitement adoptée n’est pas optimale.

Le yoga pour bébé permet à la jeune maman de reprendre une activité physique en douceur après l’accouchement. Les positions de yoga spécialement conçues pour être maintenue avec son bébé dans les bras vont aider le bassin de la maman à se remettre en place, le périnée à se renforcer et à soulager les douleurs dans le dos et les épaules. Il est intéressant de noter que certaines postures d’étirement du dos peuvent aussi stimuler la lactation et ainsi faciliter l’écoulement du lait lors des tétées.

Avant de se lancer dans la pratique du yoga pour bébé, il convient tout de même de consulter son médecin afin d’exclure toute contre-indication médicale pour l’enfant ou pour la maman et de choisir un environnement sécurisé et professionnel. Si tous les feux sont au vert, les portes de moments exquis de partage avec votre bébé vous seront grandes ouvertes.